Depuis 2017, les Infirmières en Santé au Travail réalisent des Visites d’Information et de Prévention à l’issue desquelles une «attestation de suivi» est délivrée au salarié. Ces VIP sont obligatoires.

L’objet de ces VIP (art.4624-11) est de :

  1. interroger le salarié sur son état de santé ;
  2. l’informer sur les risques éventuels auxquels l’expose son poste de travail ;
  3. le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en oeuvre ;
  4. identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent une orientation vers le médecin du travail ;
  5. l’informer sur les modalités de suivi de son état de santé par le service et sur les possibilités dont il dispose, à tout moment, de bénéficier d’une visite à sa demande avec le médecin du travail.

Le renfort des IST est donc indispensable pour délivrer des messages de prévention.

L’IST travaille sous l’autorité médicale du médecin et en coopération avec lui. Son exercice, guidé en partie par des protocoles médicaux, lui impose de réorienter les personnes qui le nécessitent vers le médecin du travail.

La plus value des actes réalisés par les Infirmières en Santé au Travail (IST)

Les Infirmières en Santé au Travail maintiennent une proximité grâce au dialogue instauré avec les salariés : recueil de données sur le poste de travail, les conditions de travail, l’exposition aux dangers éventuels, dépistage de situation individuelle de santé…

De plus, durant la VIP, les salariés sont sensibilisés aux risques professionnels et aux moyens de prévention.

Par ailleurs, les IST travaillent en étroite collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire du SSTMC et font intervenir rapidement les différents acteurs du service si une problématique est détectée.

L’objectif affiché étant de renforcer l’efficacité de la prévention primaire et d’améliorer les conditions de travail des salariés.

Les Entretiens Infirmiers en Santé au Travail (EIST)

Conformément à la réglementation, les Infirmières en Santé au Travail réalisent des Entretiens Infirmiers (Art. 4623-29 à 31).

A l’issue de l’entretien, et si aucun problème n’est détecté, une «attestation de suivi infirmier» est délivrée au salarié.

Toute situation particulière repérée est signalée au médecin du travail vers qui le salarié est orienté pour une prise en charge.

Selon le protocole infirmier établi, à partir du second semestre 2015, les Entretiens Infirmiers concernent :

  • les salariés classés en Surveillance Médicale Renforcée (SMR), dont la liste est définie dans l’Art. R4624-18 du Code du Travail. Ils bénéficient d’un Entretien Infirmier en alternance avec les visites périodiques réglementaires du médecin du travail, ce qui permet de renforcer l’action auprès de ces salariés considérés « à risques »
  • les salariés des salons de coiffure, selon une des actions retenues dans le Projet de Service du SST de Muret (« prévenir les TMS dans le secteur d’activité de la coiffure »)
  • les salariés âgés de 55 ans et plus, quelque soit le secteur d’activité, selon une des actions retenues dans le Projet de Service du SST de Muret (« Prévention de la Désinsertion Professionnelle »)
  • les salariés de la distribution (codes NAF 4711), également selon l’action « PDP »
  • d’autres catégories de salariés pourront être éventuellement choisies selon les actions à mener dans le Projet de Service.