L’actualité mise à jour au 27 juin 2022

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est téléchargement.png.

Consultez les dernières informations gouvernementales

Dispositifs de soutien psychologique

Dispositifs tout public : particuliers, employeurs, salariés, agents…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Infos.jpg.

Un dispositif national grand public de soutien psychologique au bénéfice des personnes qui en auraient besoin est déployé à partir du numéro vert 0.800.130.000. Cette plateforme téléphonique gratuite avait, jusqu’alors, vocation à répondre aux questions d’ordre non-médicales des Français sur l’épidémie de coronavirus. Elle était et restera accessible 7 jours sur 7, de 9 heures à 19 heures.

Dispositif pour les directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux et directeurs de soins

Plus d’informations ici :

Dispositif pour les chefs d’entreprise

Pour aider les chefs d’entreprise à faire face à la situation économique exceptionnelle provoquée par la crise sanitaire, le Ministère de l’Economie et des Finances, en s’appuyant sur l’action de l’association APESA (Aide psychologique aux entrepreneurs en souffrance aiguë) et avec le soutien d’Harmonie Mutuelle, de CCI France et de CMA France, annonce la mise en place d’un numéro Vert pour apporter une première écoute et un soutien psychologique aux chefs d’entreprise en détresse.

Numéro Vert : 0 805 65 505 0

Plus d’information ici :

Si vous êtes employeur ou salarié / agent d’une entreprise / structure adhérente du SSTMC, pensez également à contacter votre médecin du travail (toutes les coordonnées sont disponibles dans l’onglet « Plan de Continuité d’Activité du SSTMC »).

Mesures barrières

Des mesures simples sont recommandées pour se protéger et protéger les autres, ce sont les mesures ou gestes barrières.

  • Se laver très régulièrement les mains ou utiliser une solution hydroalcoolique
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Se moucher dans des mouchoirs à usage unique puis les jeter
  • Porter correctement un masque dans les lieux où cela est obligatoire : transports en commun, établissements de santé, certains lieux de soins,
  • Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres
  • Limiter au maximum ses contacts sociaux
  • Eviter de se toucher le visage
  • Aérer les pièces 10 minutes, 3 fois par jour
  • Saluer sans se serrer la main et arrêter les embrassades
  • Utiliser les outils numériques (TousAntiCovid)

Depuis le 16 mai 2022, le masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun (avion, métro, train bus, taxi…). Il reste exigé dans les établissements de santé pour les soignants, les patients et les visiteurs.

Le respect des gestes barrière (aération régulière, port du masque en cas de symptômes, lavage régulier des mains…) est toujours recommandé.

Conduites à tenir en cas de symptômes, de test positif ou si vous êtes cas contact

Toutes les conduites à tenir ici :

Que faire si je suis cas contact ?

A partir du 21 mars 2022, les personnes, même non vaccinées, ayant été en contact avec une personne positive au Covid-19 ne sont plus tenues d’observer une quarantaine, sans distinction de risque immunitaire. Elles doivent toutefois respecter les gestes barrières et limiter autant que possible leurs contacts. Elles doivent également effectuer un test (TAG, RT-PCR ou autotest) à J+2 après le contact avec la personne positive au covid-19 ou l’information de l’Assurance Maladie.

Informations aux entreprises et collectivités

Vous trouverez ci-joint les mesures de soutien et les contacts utiles pour vous accompagner, si votre entreprise est impactée par le Coronavirus.

  • Contact DIRECCTE Occitanie => 05 62 89 83 72
  • Contact DIRECCTE Nouvelle Aquitaine => 05 56 99 96 50

La CCI de Haute-Garonne a activé une cellule spécifique pour aider les entreprises à faire face à la crise du coronavirus. Cette cellule est joignable au 05.61.33.66.50. ou par mail : celluledecrise@toulouse.cci.fr

Quelles mesures de soutien aux entreprises sont mises en place ?

Numéro spécial sur les mesures d’urgences pour les entreprises et les associations en difficulté (à partir du lundi 2 novembre 2020) : 0806 000 245

Pour en savoir plus sur les mesures mises en place face à la crise sanitaire, les modalités d’accès et les contacts, consultez l’espace dédié « Mesures de soutien aux entreprises » sur economie.gouv.fr.

Informations aux salariés et agents

Les salariés vulnérables placés en position d’activité partielle en application des deux premiers alinéas du I de l’article 20 de la loi du 25 avril 2020 susvisée sont ceux répondant aux deux critères cumulatifs suivants:

1) Etre dans l’une des situations suivantes:

  • a) Etre âgé de 65 ans et plus
  • b) Avoir des antécédents (ATCD) cardio-vasculaires: hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
  • c) Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications
  • d) Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale: (broncho-pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment)
  • e) Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée; f) Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)
  • g) Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2)
  • h) Etre atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise:
  • – médicamenteuse: chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive
  • – infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3
  • – consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques
  • – liée à une hémopathie maligne en cours de traitement
  • i) Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins
  • j) Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie
  • k) Etre au troisième trimestre de la grossesse
  • l) Etre atteint d’une maladie du motoneurone, d’une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d’une tumeur maligne primitive cérébrale, d’une maladie cérébelleuse progressive ou d’une maladie rare

2) Ne pouvoir ni recourir totalement au télétravail, ni bénéficier des mesures de protection renforcées suivantes:

  • a) L’isolement du poste de travail, notamment par la mise à disposition d’un bureau individuel ou, à défaut, son aménagement, pour limiter au maximum le risque d’exposition, en particulier par l’adaptation des horaires ou la mise en place de protections matérielles
  • b) Le respect, sur le lieu de travail et en tout lieu fréquenté par la personne à l’occasion de son activité professionnelle, de gestes barrières renforcés: hygiène des mains renforcée, port systématique d’un masque de type chirurgical lorsque la distanciation physique ne peut être respectée ou en milieu clos, avec changement de ce masque au moins toutes les quatre heures et avant ce délai s’il est mouillé ou humide
  • c) L’absence ou la limitation du partage du poste de travail
  • d) Le nettoyage et la désinfection du poste de travail et des surfaces touchées par la personne au moins en début et en fin de poste, en particulier lorsque ce poste est partagé
  • e) Une adaptation des horaires d’arrivée et de départ et des éventuels autres déplacements professionnels, compte tenu des moyens de transport utilisés par la personne, afin d’y éviter les heures d’affluence
  • f) La mise à disposition par l’employeur de masques de type chirurgical en nombre suffisant pour couvrir les trajets entre le domicile et le lieu de travail lorsque la personne recourt à des moyens de transport collectifs.

Bulletin infirmier

Retrouvez ici le bulletin infirmier du SSTMC et ses recommandations ciblées : https://sstmc.fr/bulletins-infirmiers/

Toutes les documentations d’entreprise : Protocole national santé sécurité, Document Unique, suspicion de cas en entreprise…

Documentations nationales :

À compter du 14 mars 2022, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 ne s’applique plus. Les règles relatives à la vie en entreprise hors situation épidémique sont de nouveau en vigueur.

Tous les guides et fiches pratiques pour les salariés et employeurs : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/protection-des-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pratiques-pour-les-salaries-et-les-employeurs

PRA (Plan de Reprise d’Activité) : le guide SSTMC à destination des employeurs

Outil d’intégration du risque biologique de type Covid-19 dans le Document Unique :

Isolement, tests, vaccins, attestations, contact à risque…

MesConseilsCovid répond à vos questions pour savoir quoi faire dans une situation liée à la Covid.

Plan de Continuité d’Activité du SSTMC

Ce plan de continuité a pour objectif de définir les mesures de préparation, de prévention et de protection à prendre, ainsi que les organisations à mettre en place pour assurer la continuité des activités du SSTMC, lors de la crise sanitaire active en France.
Cette procédure s’applique au SSTMC. Elle sera actualisée en fonction de l’évolution de la situation et des recommandations gouvernementales.

Mise à jour 16/09/2020

  • Les équipes du SSTMC sont mobilisées et disponibles pour conseiller et accompagner les entreprises adhérentes.
  • Tous les centres annexes reçoivent les visites en présentiel, UNIQUEMENT SUR RDV, en suivant le protocole suivant :

LE SUIVI INDIVIDUEL DES SALARIES

La date limite de réalisation des visites et examens médicaux dont l’échéance est comprise entre le 12 mars et le 31 août 2020 est modifiée :

Recommandation de la SFMT (Société Française de Médecine du Travail) : Indépendamment de la procédure de visite de reprise réglementaire, l’employeur informe le salarié qu’il peut contacter le médecin du travail dans la situation suivante :

  • Le salarié a bénéficié d’un arrêt de travail après avoir été diagnostiqué Covid-19 (confirmé ou présumé), quelle que soit la durée de l’arrêt de travail
  • Il est désormais considéré comme guéri par le médecin traitant et peut donc reprendre ses activités

Cette prise de contact permettra au médecin du travail de faire le point sur l’état de santé du salarié et de le mettre en lien avec les conditions de travail.

LES ACTIONS EN MILIEU DU TRAVAIL

Les demandes d’actions en milieu du travail sont toutes prises en compte.

Les Actions en Milieu de Travail sont adaptées selon les besoins et les conditions d’intervention :

  • Etudes de postes
  • Fiches d’Entreprise
  • Dossiers d’aménagements de poste
  • Participation aux CHSCT, CSE…
  • Conseils aux adhérents ( ex : Plan de Reprise d’Activité (PRA))

CENTRE DE MURET : 05.61.51.03.88 – contact.muret@sstmc.fr

Médecins du travail du secteur Muret :

  • Dr BOULAY : 06.24.57.65.29 – l.boulay@sstmc.fr – secrétariat : f.meireles@sstmc.fr
  • Dr CHANE-KI : 06.24.57.65.36 – l.chaneki@sstmc.fr – secrétariat : c.micallef@sstmc.fr
  • Dr DUCRET : 06.78.44.23.59 – mc.ducret@sstmc.fr – secrétariat : a.var@sstmc.fr
  • Dr HALBWACHS : 06.84.48.51.47 – c.halbwachs@sstmc.fr – secrétariat : v.choisy@sstmc.fr
  • Dr MAILHOL : 05.61.51.03.88 – c.mailhol@sstmc.fr – secrétariat : b.cardenas@sstmc.fr
  • Dr MAÏQUES : 06.24.57.65.43 – n.maiques@sstmc.fr – secrétariat : j.choisy@sstmc.fr
  • Dr OTT : 06.15.38.04.98 – f.ott@sstmc.fr – secrétariat : h.corniou@sstmc.fr
  • Dr SZWAGRZYK : 06.67.39.35.55 – g.szwagrzyk@sstmc.fr – secrétariat : n.daugreilh@sstmc.fr

Infirmiers en Santé au Travail du secteur Muret :

  • Elodie GIOVANNINI : 06.24.57.64.70 – e.giovannini@sstmc.fr
  • Véronique GRESSE : 06.09.50.72.66 – v.gresse@sstmc.fr
  • Laure GUESDON : 06.22.69.73.90 – l.guesdon@sstmc.fr
  • Laetitia LUCE : 06.67.89.60.57 – l.luce@sstmc.fr
  • Noémie PERE : 07.63.73.64.87 – n.pere@sstmc.fr
  • Amandine RENAUDEAU : 06.99.73.64.87 – a.renaudeau@sstmc.fr
  • Emilie SZWAGRZYK : 06.14.01.56.95 – e.szwagrzyk@sstmc.fr

CENTRE DE SAINT-GAUDENS : 05.62.00.90.90 contact.saint-gaudens@sstmc.fr

Médecins du travail du secteur Saint-Gaudens :

  • Dr BOUNEDER : 05.62.00.90.90 – f.bouneder@sstmc.fr – secrétariat : s.sangay@sstmc.fr
  • Dr LAPIZE : 05.62.00.90.90 – f.lapize@sstmc.fr – secrétariat : mt.perello@sstmc.fr

Infirmiers en Santé au Travail du secteur Saint-Gaudens :

  • Brigitte BAROUSSE : 06.08.65.87.45 – b.barousse@sstmc.fr
  • Angélique FAUCHEUX : 06.67.92.20.51 – a.faucheux@sstmc.fr
  • Damien NOGUES : 06.42.90.18.67 – d.nogues@sstmc.fr

La procédure ci-dessus peut être ajustée en fonction de l’évolution de la situation.